Accueil > Actualités > News > L’envie de fumer tient plus de l’habitude que du besoin de nicotine

Actualités 

News


Partager


L’envie de fumer tient plus de l’habitude que du besoin de nicotine

Une étude menée par le département de psychologie de l’Université de Tel Aviv et publiée le 13 juillet prétend que l’on fume par habitude et non par réelle addiction à la nicotine. Les patchs, les gommes et tous les autres moyens utilisés pour arrêter la cigarette seraient donc inefficaces et il faudrait réfléchir à l’élaboration d’un programme agissant sur l’élément psychologique.

Les recherches dirigées par le Docteur Reuven Dar à l’Université de Tel Aviv mettent à jour l’importance de l’habitude dans le besoin de fumer et viennent contredire les thèses selon lesquelles la nicotine est addictive. Le seul moyen d’arrêter de fumer serait donc de changer ses habitudes, d’abandonner le geste et il serait inutile d’investir dans des produits de substitution.

Selon cette étude, les fumeurs n’arriveraient pas à renoncer à la cigarette parce que celle-ci est assimilée à des moments de la journée et elle est souvent considérée comme un moyen de prendre de l’assurance et de se sociabiliser. Par ailleurs, plus le moment de la prochaine cigarette autorisée approche, plus l’envie est forte et, à l’inverse, les fumeurs peuvent rester des heures sans fumer et sans ressentir de réel besoin, quand ils savent qu’ils n’en ont pas le droit.

En prouvant la force de l’élément psychologique, les chercheurs souhaitent favoriser la mise au point d’un programme adapté.

Les chercheurs ont tiré ces conclusions de deux études. Pour la plus récente, publiée le 13 juillet, ils ont interrogé et observé les comportements de membres d’équipage de la compagnie Israeli Airlines durant deux vols. La seconde étude, réalisée en 2005, a, elle, visé des pratiquants de Shabbat et a démontré qu’ils pouvaient se passer de fumer pendant plusieurs heures mais plus la fin de la journée de privation arrivait plus l’envie grandissait.

Site : www.aftau.org